Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Faustin Archange Touadera prête serment et investi nouveau Président de Centrafrique

kangbi-ndara.info/ Élu le 14 février dernier au second tour de la présidentielle centrafricaine, c’est ce 30 mars 2016 que Faustin-Archange Touadéra prête serment pour prendre en main les destinées de la RCA.

« Moi, Faustin Archange Touadera, je jure devant Dieu et devant la Nation, de respecter scrupuleusement la constitution de la République,… d’accomplir scrupuleusement ma charge et, de garantir l’unité du peuple centrafricain » !


A l’occasion, Bangui s’est donc refait une beauté pour accueillir la cent-cinquantaine de personnalités parmi lesquelles des chefs d’Etat et de gouvernement venus assister à cette grand’messe dont l’issue devra faire oublier les sombres années du passé.
Deux chefs d'Etats africains sont présents à savoir : le président Congolais Dénis Sassou Nguesso, Médiateur dans la crise centrafricaine, et Théodoro Obiang Nguema de la Guinée Équatoriale, président en exercice de la CEMAC.


Les autres chefs d’Etats africains se sont fait représenter par leurs Vice-président ou encore leurs Ministres des Affaires Étrangères.


Ainsi, la France, pays colonisateur, qui a joué un rôle militaire de 1er plan dans la crise centrafricaine, s’est fait représenter par son Ministre des affaires étrangères, Jean-Marc Ayrault et celui de la défense Yves le Drian. Ce dernier est à Bangui pour annoncer la fin de l’opération militaire française Sangaris pour fin 2016, estimant sa mission de restauration de la sécurité accomplie après trois ans de sanglants affrontements inter-communautaires.


L’affluence côté centrafricain par contre est moins au rendez-vous, parce que le nouveau chef d’Etat a refusé que la journée soit fériée, et donc la population vaque à ses diverses activités et suit le déroulement de la cérémonie à travers la radio et la télévision.


Le Nonce Apostolique, Charles Dalvo Représentant le Pape François dont le passage en Centrafrique en septembre dernier a permis de taire les hostilités dans ce pays, a lancé un seul et bref message : « C’est un grand jour pour le peuple centrafricain. C’est le moment de commencer à faire le développement qu’il faut ». Une manière de dire que l’occasion devra permettre le retour de ce pays à l’ordre constitutionnel normal, en refermant la page d’une Transition tumultueuse et émaillée de rebondissements pas toujours heureux qui ont, par moments, donné à désespérer de la Centrafrique.


La chef d’Etat de transition, Catherine Samba-Panza a fait son dernier discours lors de ce passage de témoin au nouveau président démocratiquement élu. « Aujourd’hui, la RCA célèbre un jour nouveau avec la prestation de serment du nouveau président de la République », a-t-elle annoncé.


« Avec cette prestation de serment et la passation de pouvoir qui va suivre, prendra officiellement fin la transition qui a démarré en 2014. La cérémonie de ce jour marque la victoire de la paix et la détermination des centrafricains pour le retour de leur pays à l’ordre constitutionnel obtenu grâce à Dieu et à la communauté internationale, que je remercie pour son appui au processus de la résolution de la crise en Centrafrique », a déclaré Catherine Samba-Panza qui quitte le palais présidentiel ce mercredi après près de trois années de transition pleines de rebondissements.


Pour Faustin Archange Touadera, « ce jour est un moment historique. C’est un succès pour la RCA, pour l’Afrique et pour le monde entier. C’est le retour de la RCA sur la scène africaine et internationale que nous célébrations aujourd’hui. C’est pourquoi je dédie cette cérémonie d’investiture au peuple centrafricain », a-t-il déclaré.


« Il est temps de tourner définitivement cette page sombre. Nous nous devons de faire de la RCA un pays uni, un pays tourné vers la paix. Le temps est venu de consolider les piliers de notre République. Le temps est venu de retrouver les valeurs fondamentales de la RCA », a-t-il ajouté. Il convoque à cet effet la devise de la RCA : Unité-Dignité-Travail, qui, selon lui apportera aux centrafricains le réconfort moral et matériel.


Les priorités de son mandat
« La priorité des priorités est que les centrafricains vivent en paix sur l’ensemble du territoire national. La RCA est une et indivisible et elle le restera. Nous ns attèlerons à appliquer très rapidement le programme DDRR pour faciliter le retour à la paix et à la sécurité », a déclaré le nouveau locataire du palais de la Renaissance.


Il invite ses compatriotes à œuvrer à la reconstruction de ce pays. « Je lance un message solennel à la réconciliation et à la cohésion nationale. Nous mettrons en place des programmes d’éducation civique dans nos écoles pour prôner les fondamentaux de l’unité. Nous voulons une république centrafricaine véritablement rassemblée ».


« Je me ferai le protecteur des plus faibles… », a-t-il martelé. L’une des grandes affaires de son mandat, c’est l’assainissement des finances publiques. « Les recettes de l’Etat ont connu une baisse du fait de la crise. Une vaste réforme des recettes publiques sera menée. Une lutte sans merci sera menée contre la corruption, le détournement des deniers publics », a mentionné Faustin Touadera.


Autres priorités évoquées par le nouveau maître de Bangui, c’est le tourisme, l’agriculture, l’énergie, le commerce, qui, dit-il, ont un réseau commun, un réseau d’infrastructures améliorées. Ceci, en vue d’améliorer les conditions de vie de ses compatriotes en endiguant l’insécurité, la précarité et le chômage des jeunes.


M. Touadera promet aussi de mettre l’accent sur la professionnalisation du système éducatif, l’accès aux soins de santé, la décentralisation comme une réponse aux questions de ses compatriotes qui pensent qu’une partie du territoire est à l’abandon, la politique extérieure et, une justice impartiale.


Il finit en annonçant la formation dans les prochains jours « d'un gouvernement de compétence » guidé par la discipline et l’exemplarité.


Après un déjeuner officiel offert par le nouveau couple présidentiel, Faustin Archange Touadera nouvellement investi président de Centrafrique, s’est consacré à une série d’audiences accordées aux délégations étrangères, suivies, à 16 heures, du départ des Chefs d’États et chefs de délégations pour leurs pays respectifs.

Faustin Archange Touadera prête serment et investi nouveau Président de Centrafrique
Tag(s) : #Politique

Partager cet article

Repost 1
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :