Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Table ronde de Bruxelles: Serge Singha Bengba plaide pour l'implication de la société civile 

kangbi-ndara.com/ "La société civile centrafricaine devra faire partie des personnalités qui iront en novembre à Bruxelles pour prendre part à la table ronde des bailleurs de la RCA". C'est Serge Singha Bengba, député de Bangassou 1 et Président démissionnaire du Collectif "Sauvons la Centrafrique", qui plaide pour "un partenariat gouvernement société-civile dans le cadre de la table ronde de Bruxelles".

Cette prise de position est intervenue ce 01 août en marge de l'Assemblée générale du Collectif "Sauvons la Centrafrique" et au cours de laquelle, plusieurs décisions ont été prises. Entre autres, la démission de Serge Singha Bengba de son poste de président du Collectif "Sauvons la Centrafrique", la mise en place d'un comité restreint qui a comme mission principale, l'organisation prochaine d'une assemblée élective afin de doter le Collectif d'un nouveau bureau et la mise en place d'une commission consacrée à la préparation proprement dite de la table ronde de Bruxelles.

" Nous avions débattu au cours de cette assemblée générale de la meilleure manière pour la société civile centrafricaine notamment les organisations membres de notre plateforme de prendre part à la préparation au niveau national de la table ronde de Bruxelles et ensuite envoyer quelques émissaires qui puissent faire le plaidoyer lors de cette table ronde", a déclaré Serge Singha Bengba. Mais comme "chat échaudé craint l'eau froide", le Collectif "Sauvons la Centrafrique" veut s'entourer de toutes les garanties afin que ces propositions soient prises en compte par le gouvernement centrafricains. D'ores et déjà, le principe de l'envoi d'un émissaire de cette plateforme au Mali afin de s'imprégner des stratégies de la société civile malienne lors des négociations entreprises par ce pays d'Afrique de l'Ouest avec les bailleurs afin de la dupliquer au niveau national est acté.

Ensuite, des négociations seront entreprises avec le gouvernement pour l'amener à comprendre le bien fondé de cette initiative originale du Collectif "Sauvons la Centrafrique". In fine, celle-ci ne vise rien d'autres qu'à donner la possibilité aux détenteurs de nombreux projets en souffrance au niveau des ONG nationales de les amener au gouvernement qui va en retour les porter et les défendre à Bruxelles.

Et puis qu’aussi bien les organisations nationales qui œuvrent au niveau de la société civile que le secteur public travaillent pour le développement de la RCA, c'est l'occasion ou jamais, une synergie d'action devrait être de mise dans l'intérêt bien entendu du peuple centrafricain. Simple vœu partagé par un citoyen lambda...

Tag(s) : #Société

Partager cet article

Repost 0