Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Attaque à la grenade contre le domicile du N°1 de l’ANE

kangbi-ndara. info/ A trois jours de la publication des résultats définitifs de la présidentielle du 30 décembre 2015 par la cour constitutionnelle de transition, une attaque à la grenade menée par deux individus sur une moto, a visé dans la nuit de jeudi à vendredi le domicile de Marie-Madeleine Hoornaërt N’Kouet, présidente de l'ANE – autorité nationale chargée d’organiser les élections de 2015 en Centrafrique.


« Il était 21 heures. Nous étions à l’intérieur de la maison lorsque nous entendions le moteur d’une moto arrivée à grande vitesse et s’arrêter net au niveau de ma concession. Il y’a eu un tir d’arme lourde puisque l’écho était allé loin. Ce tir a été suivi d’un jet de grenades sur ma concession », a expliqué Mme Hoornaërt N’Kouet.


L’attaque n'a pas fait de victime, mais a occasionné des dégâts matériels. Les impacts des explosifs étaient encore visibles vendredi matin sur le mur peint en vert de la concession visée sise à proximité de la Cathédrale Notre Dame de Bangui dans le 1er arrondissement.


Pour la présidente de l'ANE, il s'agit là d'une attaque terroriste. « C’était une attaque terroriste. C’était pour tuer. Il y’a eu des dégâts matériels, la concession a été fissurée. Nous sommes en charge du processus électoral. Il n’y a aucune raison qu’on puisse attenter à la vie de quelqu’un pour ça. Pour l’instant, nous n’avons aucune explication sur ce qui s’est passé ».
La gendarmerie nationale annonce ouvrir une enquête afin de déterminer l'origine et les commanditaires de cet acte.


Cette agression visant la personne du N°1 de l’institution en charge de l’organisation des scrutins du 30 décembre 2015, intervient alors que la population attend la publication des résultats définitifs de ces élections par la cour constitutionnelle de transition.


Dans un communiqué de presse publié jeudi, la Cour Constitutionnelle a indiqué qu' « après examen, elle rendra ses décisions sur ces résultats définitifs, le lundi 25 janvier 2016 à 10H00 dans la salle d'audience du Tribunal de Grande Instance de Bangui ».


Le 2nd tour initialement prévu pour le 31 janvier, a récemment été repoussé au 07 février compte tenu du retard accusé par la cour constitutionnelle dans le traitement des données électorales. Selon le communiqué signé de son porte-parole, Flavien Mbata, « la haute juridiction a enregistré en bonne et due forme 402 requêtes pour les législatives et 05 pour la présidentielle ».


Anicet Georges Dologuélé (23,78%) et Faustin Archange Touadéra (19,42%), deux anciens premiers ministres, sont les deux finalistes du premier tour de la présidentielle du 30 décembre 2015, selon les résultats annoncés par l’Autorité nationale des élections (ANE). Ces deux candidats devront s’affronter au deuxième tour prévu le 07 février, en cas de validation par la Cour constitutionnelle de ces chiffres de l’ANE.

Tag(s) : #Sécurité

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :