Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

6 militants de l'AFDT aux arrêts à la Compagnie nationale de sécurité (CNS)

centraf-infos.overblog.com/ Six militants de la l'AFDT (Alliance des Forces Démocratiques pour la Transition) ont été arrêtés par la Compagnie nationale de sécurité (CNS), alors qu'ils manifestaient pacifiquement devant le siège de la Minusca pour demander l'annulation de l'élection présidentielle du 30 décembre.


Il s'agit entre autres des militants comme Junior Zouma, Romaric Kangadimé, Aristide Ziguélé, Dominique Yandoka et deux autres nommés Eric et Rock.


Les raisons de leurs arrestations ne sont pas encore données par la CNS mais toutefois, les autres militants encore présents devant le siège de la Minusca s'accordent à dire que c'est en rapport avec le sit-in qu'ils ont organisés ce 29 janvier.


Selon le porte-parole de la Jeunesse Indépendante et Consciente (JIC), Chancel Sékodé, « les six militants de l'AFDT étaient en train de manifester pacifiquement dans la dignité pour réclamer l'annulation du premier tour de l'élection présidentielle au même titre que les législatives lorsqu'ils ont été arrêté manu militari par les éléments de la CNS arrivés sur les lieux ».


« Même s'ils arrêtent les militants de l'AFDT, cela ne peut contenir notre détermination à nous faire entendre », déclarent certains manifestants rencontrés sur les lieux.

Sur les quelques banderoles brandies pour la circonstance, on peut lire « la jeunesse de l'AFDT demande l'annulation des élections présidentielles du 30 décembre 2015; la Jeunesse Indépendante et Consciente condamne le diktat des autorités de la transition sur la cour constitutionnelle de transition avec la conspiration de la communauté internationale ; Annuler les élections présidentielles », ou encore « le collectif touche pas à mon vote demande l'annulation des élections présidentielles du 30 décembre 2015 ; législatives annulées, présidentielles annulées ; Non à toutes les décisions politiques ».

Pour ces jeunes, « les multiples irrégularités constatées lors du double scrutin du 30 décembre et qui ont abouti à l'annulation totale des élections législatives par la Cour constitutionnelle de transition enlèvent toute crédibilité aux scrutins aussi bien législatifs que présidentiel ».


Cette manifestation dite « pacifique » a été condamnée par le général Chrysostome Sambia ci-devant ministre de la sécurité publique . Pour ce dernier, « la marche des militants de l'AFDT est de nature à entraver le bon déroulement du processus électoral en cours ».


Elle intervient au lendemain de la convocation du corps électoral pour le second tour de la présidentielle couplée avec le premier tour des élections législatives dont les résultats ont été annulées par la Cour constitutionnelle de transition lors de la proclamation officielle des résultats des scrutins groupés du 30 décembre 2015. Le second tour desdites échéances est prévu, selon le décret convoquant le corps électoral le 14 février prochain.

6 militants de l'AFDT aux arrêts à la Compagnie nationale de sécurité (CNS)
Tag(s) : #Politique

Partager cet article

Repost 0