Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

centraf-infos.overblog.com/ Comme il n'est pas interdit de rêver, le chef rebelle Noureddine Adam pousse la rêverie jusqu'à un niveau plus que morbide. Il vient de proclamer ce qu'il appelle la "république de logone". Une république avec petit "r" qui n'existe et n'existera que dans son subconscient.


« Le communiqué proclamant la république du logone a été signé en date du 14 décembre dont une copie est remise au chef de bureau de la Minusca basé à Kaga-Bandoro », précise le porte-parole de ce chef rebelle, le commandant Maouloud Moussa.

Selon ce dernier, la république du logone est "un état autonome et laïc également appelé "république de Dar el Kouti" dont les frontières s'étendent des régions nord de la Centrafrique avec comme préfectures la Nana-Gribizi, le Bamingui-Bangoran, la Haute-Kotto et la Vackaga, des villes de la République Centrafricaine une et indivisible.

« Nous pensons que l’heure est venue pour diviser la République Centrafricaine pour que les deux communautés retrouvent la paix. Nous estimons que tous nos efforts ont été vains et il n’y a plus d’autre solution à envisager », se contente de déclarer Maouloud Moussa.


« Les chrétiens qui se trouvent déjà sur ce territoire peuvent y rester s’ils le veulent car nous formons déjà une famille. Les autres musulmans d’ailleurs qui aimeraient nous rejoindre seront les bienvenus », a expliqué le porte parole de Nourredine Adam.


C'est donc un défi lancé aux autorités de la transition et à cette communauté internationale qui administre depuis plus de deux ans la République Centrafricaine. Au lieu de se contenter de dénoncer, les autorités centrafricaines devraient plaider la réhabilitation des Forces Armées Centrafricaines (FACA), afin qu'elles puissent défendre l'intégrité du territoire national.


Pas question de céder ne fut-ce qu'une seule pouce de notre territoire. La Nana-Gribizi, le Bamingui-Bangoran, la Haute-Kotto et la Vackaga sont des villes centrafricaines et elles le resteront. N'en déplaise à Nourredine Adam et ceux qui le soutiennent dans l'ombre. Le rouleau compresseur s'est nettement déroulé et cette fois-ci, la ligne rouge a été franchie...

Tag(s) : #Politique

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :